30° Degrés Magazine - Global Arctic Awards

Global Arctic Awards
Sous le charme glacé des pôles

Texte: 30° Degrés Magazine: Frédéric Rein

La 4e édition des Global Arctic Awards a remis en lumière la beauté et les contrastes du Grand Nord et des zones péri-polaires. Zoom sur les plus beaux clichés.

Les différentes images primées lors des Global Arctic Awards convergent pour suggérer une même constante: le froid semble y préserver la beauté naturelle, en l’enveloppant d’une touche éthérée, comme suspendue dans le temps. La quatrième édition de ce concours international nous prouve une nouvelle fois les qualités intrinsèquement photogéniques du Grand Nord au sens large, et le talent des personnes qui y pointent leur objectif.
Patinées par un climat sans concession, ces terres lointaines se retrouvent balayées par les paradoxes. A la fois brutales et douces, fortes et fragiles, infernales et oniriques, elles ont su conserver ce point d’équilibre délicat entre les extrêmes – mais pour combien de temps encore? Voilà un décor où le moindre contraste brille comme une icône, où le plus timide des rayons de lumière s’apparente à un trait divin émergé du néant. Autant de sources d’inspiration incroyables et intarissables pour les chasseurs d’images.
Plus de 200 d’entre eux ont pris part aux 4e Global Arctic Awards (GAA). «A côté du noyau dur de photographes qui participent chaque année au concours, nous avons eu beaucoup de nouvelles signatures cette année», se réjouit Alexeï Anissimov, président des GAA. De nouvelles catégories ont en outre fait leur apparition. «Nous avons divisé les «Paysages arctiques et du Nord» en deux sections différentes, lancé une catégorie livres consacrée à l’Arctique et une autre, à l’essai, nommée Open Color (qui s’ouvre à d’autres latitudes, ndlr). Les clichés mettant en valeur la vaste péninsule russe de Yamal, où se trouve le siège du concours, ont en outre désormais droit à leur propre catégorie.»
Autre nouveauté: ce n’est pas un Norvégien qui a remporté le titre suprême de photographe arctique de l’année 2015, contrairement à toutes les éditions précédentes, mais un Australien. Joshua Holko – c’est son nom – s’est en outre vu décerner deux prix spéciaux, l’un dans la catégorie «Ours polaires», l’autre dans celle dédiée à la «Faune arctique et du Nord», avec un combat de renards. Il a aussi pris la deuxième place en matière de «Paysages du Nord», avec une prise de vue de la chute islandaise de Godafoss, et a vu les organisateurs couronner (à titre personnel) son image montrant la silhouette de pingouins sur fond de coucher de soleil. A noter que deux Suisses ont tiré leur épingle du jeu: Dionys Moser, récompensé pour un coucher de soleil en Laponie, et Stefan Forster, auteur d’une belle aurore boréale. Autant d’interprétations du Grand Nord qui ne sauraient laisser de glace…

http://arcticawards.ru

FacebookTwitterEmailPinterestAddthis
Fermer