Global Arctic Award
Les pôles dans l’objectif

Texte: 30° Degrés Magazine: Frédéric REin

A l’occasion de leur 2 e édition, les Global Arctic Awards ont couronné les meilleurs clichés en provenance du Grand Nord. Retour en images sur une terre d’extrême.

Ils portent en eux toute la force et la beauté des régions les plus isolées de la planète – ce mélange de brutalité des éléments et de féérie qui s’unit dans une sorte de paradoxe esthétique. Les clichés vainqueurs du 2e concours international de photographie des Global Arctic Awards 2013 nous font voyager par procuration dans un univers extrême, tant géographique que climatique: le Grand Nord, au sens large. Leurs auteurs ont su saisir et rendre la magie d’instants uniques, comme suspendus dans le temps – quand la mère ours, attendrissante, laisse poindre tout l’amour qui l’unit à son petit, quand l’aurore boréale prend sa forme la plus époustouflante, quand le ciel étoilé, vierge de toute pollution visuelle, renvoie aux origines de l’univers.
Les Global Arctic Awards 2013, soutenus par les Nations Unies, l’Unesco et le National Geographic, ont consacré photographe arctique de l’année le Norvégien Roy Mangersnes – qui remporte aussi le prix «Arctic and Northern Wildlife» et se retrouve au pied du podium dans les catégories «Nature Polar Bear» et «Global Warming». La compétition en comptait cinq autres: «Arctic and Northern Landscape », «Travel The Arctic», «Travel Northern Civilization», «Travel Ethnography» et «Nature Northern Lights».

Deux Suisses à l’honneur
Cette dernière catégorie a couronné le Suisse Dionys Moser (53 ans), grand spécialiste des déserts. Un autre de nos compatriotes s’est illustré: le Bâlois Simon Roppel, deuxième dans la section «Arctic and Northern Landscape». «En tant que photographe amateur, je suis très fier de ce prix, explique celui qui, à 27 ans, a débuté en février un tour du monde de 5 mois. Mon cliché primé a été pris autour de minuit, face au sommet de Kirkjufell, dans la région islandaise de Grundarfjörður. J’ai passé 4 heures à attendre la lumière parfaite, mais cela en valait vraiment la peine.» C’est incontestable! Gros plan sur les images qui ont marqué cette 2e édition…

http://arcticawards.ru

FacebookTwitterEmailPinterestAddthis
Fermer