30° Degrés Magazine - Plus de 280 000 visiteurs et Glarner Matthias, roi d’Estavayer2016 !

Plus de 280 000 visiteurs et Glarner Matthias, roi d’Estavayer2016 !

| Photo: swiss-image.ch/Photo Michael Buholzer

L’événement sportif et populaire numéro Un du pays a attiré les foules. Plus de 255 000 passionnés de lutte ont assisté à des compétitions haletantes et partagé des moments de convivialité. Quelque 25 000 personnes avaient par ailleurs visité le site avant même le début des festivités. Les organisateurs tirent un bilan très positif de cette 44e édition de la « Fédérale ». Point culminant d’Estavayer2016 : le couronnement du roi de la lutte Glarner Matthias.

Quelque 280 000 visiteurs se sont réunis pour la 44e Fête fédérale de la lutte suisse et des jeux alpestres (en comptant les 25 000 visiteurs venus visiter le site entre le 12 et le 25 août). A elle seule, la cérémonie d’ouverture de vendredi a attiré 25 000 personnes. Durant trois jours, la foule a investi en masse le site de l’aérodrome militaire de Payerne. Dès le petit matin, à l’entrée des lutteurs, l’Arène de la Broye était comble. Les organisateurs comptabilisaient déjà 70 000 visiteurs vendredi. Samedi, quelque 110 000 passionnés de lutte ont pris part à Estavayer2016, tandis que dimanche ils étaient 75 000 à participer à l’événement. Du côté des réseaux sociaux, près d’un million de personnes ont vu une publication sur la page Facebook de la fête. Sur Twitter, #esta16 a été le hashtag le plus utilisé au niveau suisse durant le week-end.

Le point culminant de cette « Fédérale » a eu lieu dimanche soir avec le couronnement du roi de la lutte : Glarner Matthias. A noter que, comme en 2013, aucun Romand n’est parvenu à décrocher une couronne. En ce qui concerne la discipline reine du lancer, le vainqueur est le Schwyzois Remo Schuler qui a propulsé la pierre d’Unspunnen (83,5kg) à 3,77 mètres. Dans l’ensemble, la compétition s’est avérée passionnante et acharnée : 275 lutteurs, 120 lanceurs de pierre et 400 hornussiens ont donné le meilleur d’eux-mêmes. Le samedi et le dimanche, plus de 52 000 fans ont pris place dans l’arène. Les autres visiteurs ont pu suivre les retransmissions en direct dans les zones de public viewing.

La saturation du trafic a pu être évitée
Le samedi et le dimanche se sont déroulés sans difficultés au niveau du trafic : les embouteillages redoutés en ce qui concerne le transport individuel ont été évités. Les appels répétés des responsables ont été entendus : les visiteurs ont pris la route suffisamment tôt et ont emprunté les divers itinéraires mis en place sans recourir au GPS. Ils ont également emprunté les transports publics. Si bien que tous les spectateurs ont pu prendre place ponctuellement à 7h30 (samedi) et 7h45 (dimanche) dans l’Arène de la Broye. De nombreux passionnés de lutte ont en outre fait le déplacement jeudi ou vendredi. La journée de vendredi a donné lieu à des temps d’attente aux
alentours de Payerne et d’Estavayer-le-Lac.

Au total, les bus ont véhiculé 22 000 passagers venus de toute la Suisse sur la place de la « Fédérale ». Quelque 25 000 personnes ont voyagé en train, tandis que 95 000 personnes ont gagné la place en voiture et 5000 en motos. La mobilité douce a elle aussi trouvé son public : environ 4000 visiteurs, surtout provenant de la région
broyarde, sont venus en vélo. Au total, 30 accidents de circulation sont survenus, dont trois avec blessés.

Plus de 23 000 campeurs
Prévu pour 20 000 personnes, le camping a fait le plein. Ouvert dès jeudi à midi, les campeurs sont arrivés progressivement. Vendredi, ils montaient encore des tentes sur les 21 hectares à disposition. Samedi, les organisateurs ont aménagé 3000 places supplémentaires. Une ambiance conviviale et bon enfant a régné dans cette ville éphémère.

Plan canicule activé
Un soleil de plomb s’est invité à la fête dès le premier jour. Les organisateurs et les autorités fribourgeoises et vaudoises ont immédiatement activé le plan canicule. Des recommandations aux visiteurs ont été données tout au long de la journée : boire de l’eau en suffisance, éviter les boissons alcoolisées, porter un chapeau, se protéger contre les rayons UV, etc. Des brumisateurs et dix fontaines ont été mis à disposition du public. Les organisateurs ont également distribué des casquettes et de la crème solaire. Pas moins de 18 000 emplacements ombragés sont par ailleurs accessibles sur les 90 hectares du site.

Les services de sécurité à pied d’oeuvre
Au total, 1354 interventions ont été recensées pour de la bobologie. Samedi et dimanche, plus de 200 personnes ont été blessées par des briques de verre, 70 sutures ont été effectuées sur le site. Au total 45 transferts à l’hôpital ont été nécessaires pour différents problèmes et contrôles, dont neuf en urgence. Les services « feux bleus » étaient engagés durant tout le week-end pour garantir le bon déroulement de la manifestation : 680 collaborateurs (sanitaires, pompiers, policiers, militaires, protection civile, etc.) étaient engagés quotidiennement, aux côtés des 200 bénévoles de la sécurité de l’organisateur.

Le sacre d’un roi
Le roi de la lutte d’Estavayer2016 est Glarner Matthias. Âgé de 30 ans, il a battu Orlik Armon devant plus de 52 000 spectateurs. Durant sa longue carrière, le Bernois a déjà gagné 108 couronnes (dont trois fédérales) et possède 13 fêtes à couronne à son compteur. Cette année, Glarner Matthias a déjà remporté la Fête cantonale bernoise de lutte suisse. Lors des Fêtes fédérales de lutte passées, ce professeur de sport et de gymnastique a beaucoup travaillé pour sa fédération. Il est désormais, après sept passes remportées et une passe sans décision, le roi méritant issu des rangs de la Fédération bernoise de lutte suisse.

www.estavayer2016.ch

FacebookTwitterEmailPinterestAddthis
Fermer