Le K2 fait de la résistance

Texte: 30° Degrés Magazine: 30° Degrés Magazine: Christian Bugnon | Photo: Sophie Lavaud | Parution: 17.06.2019

Deux expéditions étaient annoncées sur le dernier 8’000 himalayen résistant encore aux tentatives hivernales, le K2 (8’611 m). D’un côté, un team hispano-polono-népalais mené par le basque Alex Txikon (1er homme au sommet du Nanga Parbat en hiver, en 2016). De l’autre une équipe russo-kazhako-kirghize dirigée par Vassily Pivtsov (23e homme à avoir gravi les quatorze 8’000 m). Pas de miracle : tous ont échoué, repoussés par vents violents et températures glaciales. Les alpinistes ont en outre été déstabilisés par le sort funeste de l’Américain Tom Ballard et de l’Italien Daniele Nardi au Nanga Parbat voisin — que les Espagnols sont partis secourir, sans succès, avec l’aide de leurs drones.

FacebookTwitterEmailPinterestAddthis
Fermer