30° Degrés Magazine - Sur un arbre perché…

Sur un arbre perché…
Tree Hotel

Texte: 30° Degrés Magazine: Claude Hervé-bazin | Photo: Norrbottens museum – Photo Daryoush Tahmasebi

Entre rêves d’enfant et développement durable, les chambres haut perchées du Treehotel s’amarrent à mi-hauteur d’un bois de pins centenaires, au fin fond de la forêt suédoise. Une réussite architecturale et un défi écologique.

Harads ? Inconnu au bataillon. Ce village de moins de 600 habitants joue à cache-cache dans la forêt du Norrland suédois, quelque part entre lacs et infinis de la Laponie. Là s’étale le miroir glacé du Luleälven, l’un des principaux fleuves du pays, dont les eaux de fonte, au printemps, s’en vont dare-dare alimenter la grande baignoire du golfe de Botnie. Vu d’ici, Stockholm est à l’autre bout du monde: 11h de route. Le cercle polaire, lui, n’est qu’à 45 minutes au nord.

Le long du ruban de goudron, des boîtes aux lettres éparses signalent des chemins menant à des fermes – rares présences humaines dans la démesure du Grand Nord. Des grumes s’empilent sur les bas-côtés. Des rennes, parfois, traversent la chaussée. Et, en cette fin d’hiver, le blanc enveloppe encore vigoureusement la taïga, soulignant les squelettes des bouleaux et nimbant les bouquets verts des pins.

Suspendu dans la taïga
Tournez à droite aux pots de fleurs. Au milieu de nulle part, voici le Treehotel. Ceux qui construisaient des cabanes dans les arbres, dans leur enfance, tomberont immédiatement sous le charme de ces sept « chambres » amarrées entre 4 et 10 m au-dessus du sol, avec vue dominante sur la vallée du Luleälven.
Chacune a été conçue dans un style contemporain unique par différents architectes. Des escaliers, des passerelles, des ponts suspendus y mènent. The Cabin, la première, inaugurée en 2010, évoque une caravane dans les arbres, avec sa terrasse sur le toit. Le Bird’s Nest, lui, se fond dans la nature, disparaissant sous un camouflage de branches mortes. Une famille de quatre y niche sans problème… Le même architecte a imaginé l’UFO – l’OVNI – à la soucoupe suspendue entre les troncs par une série de câbles. Pour y grimper, il faut appuyer sur la commande électrique et attendre qu’une échelle se déplie doucement jusqu’au sol! Autre incontournable, le Mirror Cube, aux murs extérieurs entièrement tapissés de miroirs, reflète la forêt alentour jusqu’à se rendre invisible. (...)

Pour lire la suite, abonnez-vous ! cliquez ici !

FacebookTwitterEmailPinterestAddthis
Fermer