30° Degrés Magazine - Couronne Impériale

Couronne Impériale
les Alpes souveraines

Texte: 30° Degrés Magazine: Claude Hervé-Bazin | Photo: Thomas Crauwels | Parution: 20.12.2018

C’est en pénétrant dans le cœur secret du Valais que l’on tombe dessus : tout au fond du val d’Anniviers, au-dessus de la petite station de Zinal, une ribambelle de sommets blanchis de frais encercle un vaste cirque glaciaire. Parfaitement disposées pour qu’on les embrasse d’un seul coup d’œil, ces montagnes aux airs himalayens y ont gagné un surnom : la Couronne Impériale.

Il faut grimper drusur le flanc méridional de la vallée du Rhône, répondre à l’appel des épingles à cheveux, s’extirper du monde, franchir des vallons boisés, des rideaux de résineux comme transis de froid, monter encore, pour atteindre le cœur du val d’Anniviers. La Navizence, fougueuse l’été lorsque dévalent vers elle des torrents temporaires nourris par la fonte des neiges, y roule maintenant doucement des eaux d’un délicat gris bleuté, sur un lit de gros cailloux plus polis que policés. Des chalets, des mayens chapeautés piquètent les alpages endormis. Et toujours, devant les yeux, le V de la vallée se resserre, laissant tout juste voir un bout de pyramide noire : la masse considérable du Besso.

Une cabane (très) panoramique
À la belle saison, la promenade est presque une évidence : des abords de Zinal, on effectue sans trop de peine, dans la journée, l’aller et retour jusqu’à la cabane du Grand Mountet (environ 4h30-5h de montée). Le sentier longe la rivière en compagnie des vaches d’Hérens, sonnailles au cou, franchit un bout de torrent, un morceau de forêt, puis se cale sur les basses pentes du Besso, entre pierriers et névés. On n’aperçoit qu’à peine, en contrebas, le sillon grisâtre du glacier de Zinal jusqu’à ce que, enfin, on débouche sur le nid d’aigle du refuge, à 2’886 m. Une fruste et grande bâtisse de pierre grise, aux volets chamarrés de blanc et de rouge qui, depuis plus de 130 ans, veille sur le même imprenable panorama : une large combe dominée par les sommets de la Couronne Impériale.(...)

Pour lire la suite, abonnez-vous ! cliquez ici !

FacebookTwitterEmailPinterestAddthis
Fermer